Depuis sept ans, la maison Hermès s’efforce de rendre au cheval sa place au coeur la capitale française et sous la nef du Grand Palais grâce à un prestigieux événement s’inscrivant tout droit dans la lignée des concours hippiques qui s’y déroulaient déjà au début du vingtième siècle. Ce printemps encore, le Saut Hermès s’est affiché pendant trois jours comme un chef d’oeuvre sur la plus belle avenue du monde. Des couleurs vives, d’habiles jeux d’ombres et de lumières, sublimés par le geste précis des artistes, de l’artisan sellier, du cavalier et de son fidèle destrier. Un régal pour l’oeil – et l’objectif – curieux et aiguisés de notre cavalier bleu. Tableaux choisis.

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Saut Hermès 2016 © Pauline Arnal

Bassem Hassan Mohammed (QAT), Pius Schwizer (SUI), Abdelkebir Ouaddar (MAR), Romain Dugget (SUI), Pilar Lucretia Cordon (ESP), Simon Delestre (FRA), Laetitia du Couëdic (SUI), Bertram Allen (IRL), Kevin Staut (FRA) équipés en Hermès, GPA, Meyer, Samshield, CWD, Animo, Freejump.

Posted by:Pauline

23 ans, étudiante parisienne en communication & médias à l’université Panthéon-Assas à la ville, journaliste en herbe et apprentie photographe sur les bords de pistes. Amoureuse des chevaux et passionnée de sports (équestres, mais pas que !), je milite pour le fair-play et l’olympisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *