Qu’elle agace ou qu’elle amuse, la fête d’Halloween est un vrai agitateur d’idées. Le 31 octobre est une belle occasion pour adopter une campagne thématique. Fantômes, vampires et citrouilles ont poppé dans des visuels saignants et inondé les réseaux sociaux. Les annonceurs, boulimiques de prétextes pour séduire les millenials, surfent sur cet engouement anxiogène qui leur permet d’orienter leur marketing et de gagner en viralité, entre conformisme et créativité.

Même si elle est controversée, parfois considérée comme “trop américaine“ ou “trop commerciale“ par les français, bien qu’elle soit d’origine irlandaise, la fête d’Halloween est ancrée dans les différentes cultures. Les marques et organisations du secteur équestre l’ont bien compris et ont, elles aussi, intégré ce rendez-vous au cœur de leur stratégie, renforçant leur hyper présence digitale. Pas de bonbon pour Le cavalier bleu, mais une frénésie de campagnes creative marketing qui font peur.

Halloween avec GPA - Le cavalier bleu

Chez GPA, l’heure est à la création de contenu. La marque de casques a joué double. Sur sa page principale, elle a invité ses followers à partager leurs photos d’Halloween en GPA, qui ont ensuite été publiées en Instastory, disponibles pendant 24 heures. Du côté de son best-seller, la célèbre First Lady réservée à la gent féminine, c’est une mise en avant du modèle phare aux teintes noires et oranges. De quoi être dans le thème tout en étant bien protégée.

Halloween avec Devoucoux - Le cavalier bleu

Pour le sellier Devoucoux, Halloween rime avec humour. La maison trentenaire ne cesse de se rajeunir et n’a pas hésité à frapper un grand coup avec beaucoup d’autodérision. En changeant de photo de profil sur les réseaux sociaux tout en déclinant son logo emblématique, voilant ses chevaux qui apparaissent comme des fantômes, Devoucoux est devenu Devoubouh. Carton plein. Alors, une selle ou un sort ?

Halloween avec Kevin Staut - Le cavalier bleu

Fantomatique pour l’occasion, mais pourtant bien présent dans le haut niveau, le cavalier numéro 3 mondial a dissimulé ses initiales sous un drap blanc. Kevin Staut a, lui aussi, célébré halloween avec ses fans en changeant sa photo de profil sur Facebook.

Halloween avec Kingsland - Le cavalier bleu

Chez Kingsland, pas de placement de produits, ni de déclinaison. Un simple changement de photo de couverture sur Facebook, huit citrouilles et un Happy Halloween dans une typographie qui laisse à désirer. Rien de très recherché, mais l’effort est salué.

Comme à son habitude, Jumpfax a concocté une animation visuelle originale et fraîche. Tous les codes d’Halloween ont été réunis pour souhaiter aux fans une terrifiante fête, sous forme de vidéo de dix secondes. Créativité et dynamisme en signature.

Halloween avec la FFE - Le cavalier bleu

La Fédération Française d’Équitation mise sur la créativité de ses adhérents, et leur propose de partager leurs photos en costumes d’Halloween en commentaires. Une bonne idée pour inciter à l’engagement et placer les fans au cœur de l’événement.

Moment terrifiant aux écuries Stephex, où la foudre s’est abattue sur Clintop 2, la monture de Daniel Deusser. Un happy halloween discret pour Stephex, qui d’habitude voit les choses en grand.

Halloween avec Horsewear - Le cavalier bleu

Une apparition divine en pleine forêt un soir d’Halloween ? Non, juste un cavalier équipé chez Horsewear. Le 31 octobre, la marque irlandaise a choisi de mettre en avant son gilet réfléchissant, permettant d’être vu et de pouvoir balader en toute sécurité. Un jeu concours pour gâter les fans a été mis en place, permettant de remporter une couverture Horsewear qui fait peur, édition spéciale Halloween.

Halloween avec Horsewear - Le cavalier bleu

En véritable marketing addict, le sellier CWD ne loupe pas une occasion de faire le buzz. Le logo a été revisité en chauve-souris et posté sur Instastory, demandant aux followers s’ils l’appréciaient à l’aide du nouvel outil de sondage. C’est aussi l’occasion d’inonder les réseaux sociaux de branding content, et d’imposer un dresscode “maléfique“ au travers de la nouvelle collection Mademoiselle, la première collection  de CWD aux couleurs personnalisables. Une mise en avant des produits sur Facebook, Instagram, Instastory et Snapchat en cuir orange et noir, et une redirection vers l’eshop pour un Halloween terrifiant.

Halloween avec CWD - Le cavalier bleu

Halloween avec CWD - Le cavalier bleu

__________

Et vous, quelle marque vous a fait frissonner pour Halloween ? Quelle campagne avez-vous préféré ? Qu’avez-vous pensé de la créativité des marques équestres ? N’hésitez pas à écrire votre avis en commentaire, et à partager l’article !

Posted by:Andy Chansel

Fondateur du site Lecavalierbleu.fr. Cavalier passionné aux obsessions éclectiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *